Le travail à domicile en France

Depuis quelques années, le travail à domicile est en pleine expansion en France. Simple complément de revenus ou emploi principal, ce mode de travail comporte des atouts indéniables. Il répond aux attentes de bon nombre de personnes, en particuliers les mères de famille, les étudiants, les personnes à mobilité réduite ou encore les jeunes retraités. Tous souhaitent travailler de chez eux pour bénéficier d’une plus grande autonomie.

Que signifie réellement travailler de chez soi ?

De nombreuses tâches peuvent être effectuées entièrement ou partiellement à distance. Depuis quelques années, certains salariés sont ainsi habitués au télétravail. Ils ramènent par exemple des dossiers urgents pour les traiter hors du bureau ou communiquent avec leurs collègues de chez eux. Ils peuvent ainsi profiter de leur famille tout en avançant dans leur travail. Cette activité se limite néanmoins à quelques heures par semaine.

Quelques entreprises ont décidé de miser sur le développement du télétravail ; c’est le cas notamment d’EDF, pionnier en la matière. L’entreprise privilégie ainsi la qualité de vie de leurs salariés.

Pour les indépendants ou les auto-entrepreneurs, le travail à domicile est bien souvent la seule possibilité. Ces actifs un peu particuliers ne possèdent pas d’autres locaux que leur habitation. Ils vaquent à leurs occupations professionnelles chez eux, parfois dans une pièce dédiée. Cela peut être approprié pour bien des professions comme créatrices de bijoux fantaisie, comptable, couturière, secrétaire, concepteur de logiciel, rédacteur web ou même journaliste.

Pour travailler de son domicile, il suffit bien souvent d’un bureau et d’une connexion internet. L’ère du web a considérablement augmenté les possibilités dans ce domaine.

Les principaux avantages

Véritable phénomène de société, le télétravail ou travail à distance répond à de nouvelles exigences des salariés. Ceux-ci désirent passer plus de temps avec leurs enfants et s’éloigner du stress quotidien du travail en bureau. Pour eux, il s’agit d’un moyen simple de concilier travail et vie privée. Sans cette méthode, ils auraient tout simplement démissionné ou pris un congé parental.

De plus, les travailleurs à distance gagnent de précieuses heures d’habitude perdues dans les transports en commun. Confortablement installés dans leur fauteuil, ils sont tout aussi performants, voire plus pour certains.

Enfin, cette activité professionnelle est souvent valorisante. Elle accorde une grande part de confiance aux salariés qui gèrent eux-mêmes leur emploi du temps à leur guise.

Les principaux risques

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le travail à distance ne comporte pas que des avantages. Le principal facteur de risque tient de l’isolement du salarié. Cette solitude devient vite pesante.
Pour la combattre, certains ont eu l’idée de créer des espaces collectifs où ces travailleurs d’un nouveau genre sont accueillis à bras ouverts. Ces établissements appelés Télécentre ou coworking space restent néanmoins rares. On en dénombre aujourd’hui une soixantaine sur le territoire.

D’autres risques ne doivent pas être sous-estimés. Ils sont d’ordre psychosociaux : toujours cet isolement social et professionnel mais aussi l’angoisse d’atteindre les objectifs dans les temps, de bien faire, une démotivation croissante ou un environnement mal adapté.

Un organisme de la Sécurité Sociale s’est récemment penché sur tous ces risques. Suite à son enquête, il a publié un intéressant fascicule titré « Télétravail à domicile : guide d’aide à l’évaluation des risques ». Il peut être utile de le consulter avant de se lancer.

>> Découvrez notre dossier sur les chiffres de 2012